SAVARD, Jean-Claude 1949–2020

Entouré de beaucoup d’amour, Jean-Claude Savard nous a quitté le 30 septembre 2020, à l’âge de 71 ans, après un long combat contre la maladie. Fils de feu Lucien Savard et de feu Jeannette Tremblay, il laisse dans le deuil ses enfants Sandra (Sébastien Roberge), Pascal et Audrey (Pierre-Luc Lespérance), ses petits-enfants Maxime, Xavier, Loïc, Mattis et Aria, ses frères et soeurs André, Lisette (Marcel Grenier), Mario (Reine Danis), Christiane (Nick Marchese), Alain (Naoual Elmouaffaq), Daniel (Jacynthe Brassard), Bernard (Sylvie Grenon) et feu Germain, ses neveux et nièces, ainsi que plusieurs amis.

Tu laisseras un grand vide, mais tes belles valeurs et ton grand souci de l’autre resteront à jamais gravés dans le cœur de tous ceux qui ont eu la chance de te côtoyer.

Nous vous invitons à lui rendre un dernier hommage, en présence des cendres, le samedi 24 octobre 2020 entre 10h et 17h à la Résidence Funéraire F. Aubry et Fils inc. du 52, St-Jean-Baptiste Est, Rigaud.

Compte tenu des soins exceptionnels qu’il a reçus, des dons à la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges seraient appréciés.

2 Commentaires

  • Annick Posted 04/10/2020 3:09

    Nous ne pourrons être présents mais nos pensées sont tournées vers vous en ces moments pleins de chagrin.
    R.I.P JC
    Tu nous laisses que de bons souvenirs.
    Avec amour,
    La famille Gagné-Trudel

  • Micheline Roberge et Claude Frigon Posted 18/10/2020 8:23

    Nous avons côtoyé le papa de Sandra (conjointe de notre neveu Sébastien Roberge) à plusieurs reprises. En 2017 il avait accepté de venir chez nous célébrer le traditionnel souper de Noël des Roberge, à notre grand plaisir. À ce moment tous savions qu’il était atteint de son cancer. Quel homme sympathique, toujours avec son beau sourire, il était très agréable de parler avec lui. Nous garderons un très bon souvenir de Jean-Claude. Malheureusement nous ne pourrons être présents à l’hommage en présence de ses cendres, mais nous y serons avec notre coeur et nos pensées. Micheline Roberge et Claude Frigon

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *